Némo Flouret

Nemo Flouret {FR} is a dancer,  choreographer, musician and vocalist who enjoys imagining unusual but still realistic public events, firmly believing that pure music, movement, constructions and pyrotechnics can create moments that feel familiar yet marvellously absurd to an audience.

 
_DAN4285-2.jpg
 

Né en 1995, originaire d’Orléans, chorégraphe, danseur. 
Il développe des projets ouverts, des performances croisant différents médiums  s’inscrivant généralement dans des espaces hybrides, à l’extérieur des théâtres. Tel que 900 Something Days Spent in the XXth Century (2021)  performance conçu pour des lieux urbains- post-industriels et Ce que l’on a trouvé dans la Solitude (2019), duo prenant place dans un tunnel. Il collabore depuis 2019 avec la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, co-réalisant en 2021 un solo/duo dans le cadre du "Dark Red Project" à la Fondation Beyeler (Bâle). Ensemble, ils développent différents projets chorégraphiques voués à investir différents contextes: musées , espaces naturels, lieux publics.
Il collabore et interprète également le travail de différents chorégraphes tels que Ingrid Berger Myhre, David Wampach, Liz Kinoshita… 
Il suit une formation d’interprète au CNSMDP (2016), et à P.A.R.T.S. (2016-2019).

 

PROJETS 

 

900 SOMETHING DAYS SPENT IN THE XXTH CENTURY

Creation 2021-2022

900 Something Days Spent in the XXth Century est un projet para- chorégraphique pour des espaces extérieurs, non dédiés, des vestiges industriels du XXème siècle, des hangars, des tarmacs d’aéroports, des docks, des bouts de bitumes ou des parcs, des lieux accidentés, des espaces urbains mis à l'écart… Une performance créée et interprétée par huit danseurs, une machiniste, un éclairagiste et cent kilomètres de bandes magnétiques. Particulièrement inspiré par des lieux à l’extérieur des théâtres, hybrides, cachés dans les villes, le chorégraphe Némo Flouret tente avec "900 Something Days Spent in the XXth Century" de se réapproprier les vestiges industriels d'un siècle qu'il n'a pas - ou si peu connu. Façonnant la chorégraphie comme un protocole voué à l’échec, les huit corps jetés sur l'asphalte répètent à l’infini ces danses, et trouvent dans les traces de celles-ci un espace explosif, un feu d’artifice, une célébration.